La bêtise ne prend pas de vacances

Publié le par onfray

Où l’on découvre le cahier de vacances de Madame Roudinesco… Goya

Voici donc une pétition rédigée par Madame Roudinesco et les siens pour interdire qu’on entende une voix, la mienne, mais qui, sans craindre la contradiction, en appelle pour ce faire à la nécessité du pluralisme ! En terme de cohérence intellectuelle, la copie vaut zéro…

L’argument de ce « collectif de psychanalystes et d’enseignants » montre à quel point le bon sens, la raison et l’intelligence désertent l’esprit de ceux que la haine conduit sans relâche…

Je plains les patients de ces gens-là…

Voici la prose, elle n’a pas besoin de commentaires…

 

 

Lettre ouverte aux responsables de France Culture

 

au sujet de l'émission de Michel Onfray

 

programmée de fin juillet à fin août 2010 à 19h

 

 

 

Le texte qui suit a été établi par un collectif de psychanalystes et d'enseignants

 

___________________________________________________

 

A Monsieur Bruno Patino Directeur de France Culture

et

A Monsieur Jean-Luc Hees Président de Radio France

 

France-Culture possède aujourd'hui un rayonnement important ; c'est en trouvant le ton juste lorsqu'il s'agit des affaires du monde qu'elle peut maintenir son statut de radio d'exception. Nous sommes donc stupéfaits que France-Culture fasse de nouveau une très large place aux conférences que donne M. Onfray à l’université populaire de Caen en les diffusant cet été. Selon France Culture les conférences sont présentées ainsi : "Cette année, dans la perspective d'établir une contre-histoire de la philosophie, Michel Onfray s'attaque aux fondements de la légende freudienne."

Depuis des années en effet, universitaires et chercheurs, venus des horizons les plus divers, ont démontré que les publications de M. Onfray ne reposaient le plus souvent que sur l'approximation grossière, l'affabulation, l'erreur ou la rumeur, notamment lorsqu'il s'agit des trois grands monothéismes, de Marx, de Montaigne, de Charlotte Corday, de Marat, d'Eichmann et de Kant, de Freud enfin.

Les outrances et les aberrations que contiennent ses ouvrages, dont le dernier en particulier (Le crépuscule d'une idole, l'affabulation freudienne), ont suscité une protestation qui ne cesse de s'étendre ; car le débat qui s'est installé autour de celui-ci dépasse largement la question de Freud et de la psychanalyse : il s'agit une fois encore d'une imposture érigée en savoir. Cela fait maintenant sept ans que sont ainsi diffusées les conférences de Michel Onfray. On se demande au nom de quoi celui-ci bénéficie d'une telle pérennité. Onfray ne peut même pas être considéré comme une des voix de la philosophie.

Nous ne pouvons accepter que France Culture, radio publique, continue ainsi à légitimer une telle entreprise de dénigrement et de désinformation qui risque fort à l'heure qu'il est d'avoir des effets nocifs sur des personnes peu averties et qui, de par leur souffrance psychique sont en voie de s'adresser à des praticiens de la psychanalyse et de la psychothérapie qui s'en inspire. Nous sommes là face à une tentative de destruction envers une profession, et de tout un ensemble de professionnels (psychiatres psychologues et autres de formation psychanalytique).

Michel Onfray est le seul intellectuel français à bénéficier ainsi d'une situation qui fait de lui l'égal d'institutions aussi prestigieuses que le Collège de France, ou l'Ecole des Hautes Etudes. Or très nombreux sont les philosophes, historiens, chercheurs en sciences humaines dont les travaux font autorité en France et à l'étranger et qui pourraient trouver sur France-Culture une égale diffusion, dans le respect de la pluralité des voix.

Pour toutes ces raisons, nous demandons que dans les conditions réglementaires en vigueur, il soit mis fin à un contrat qui lie ainsi la radio publique à Michel Onfray. L'antenne sera ainsi de nouveau disponible à une diversité des véritables voix philosophiques.

Commenter cet article

WatsonCorsica 16/01/2017 10:54

Citons Churchill :
" Dans le futur, les fascistes s'appelleront eux-mêmes antifascistes "

surmely alain 11/01/2016 22:38

Deux aspects de cette pétition sont particulièrement choquants:l'appel à la censure et l'absence d'arguments permettant d'étayer les assertions selon lesquelles M.Onfray ne serait pas une voix de la philosophie.En guise de débat la censure doit être brutalement appliquée.Il y a là un menu problème qui témoigne a minima d'une absence d'honnêteté intellectuelle.Ce que nous apprenons à l'occasion de cette volonté répressive devenue presque ordinaire:les réflexes totalitaires n'ont pas disparu loin s'en faut.C'est inquiétant.

surmely alain 11/01/2016 22:38

Deux aspects de cette pétition sont particulièrement choquants:l'appel à la censure et l'absence d'arguments permettant d'étayer les assertions selon lesquelles M.Onfray ne serait pas une voix de la philosophie.En guise de débat la censure doit être brutalement appliquée.Il y a là un menu problème qui témoigne a minima d'une absence d'honnêteté intellectuelle.Ce que nous apprenons à l'occasion de cette volonté répressive devenue presque ordinaire:les réflexes totalitaires n'ont pas disparu loin s'en faut.C'est inquiétant.